Quand j’ai décidé de changer mon mode de vie, je me doutais que mon plus grand défi allait être la persévérance. Atteindre des objectifs à court ou moyen terme, ça ne me pose pas de problème en général. Mais prendre un objectif, et le transformer en habitude de vie, risquait, selon moi, d’être bien différent.

On ne parle plus ici de faire un effort supplémentaire pendant un certain temps; cet effort doit faire partie de notre quotidien. Il faut enlever le qualificatif « supplémentaire » au mot « effort ». 😉

Comme il n’y aura pas de relâche dans un mois ou deux, ce sont des changements permanents. Il faut trouver une façon d’intégrer toutes ces activités dans notre vie de tous les jours, mais il faut aussi entretenir cette hygiène de vie.

Bref, ce n’est pas nécessairement facile, mais il y a des outils pour s’aider. Le changement, ça se gère, et ça tombe-tu bien? Une grosse partie de mon boulot dans la vie, c’est la gestion de changement!

Credits : Dennis Tang

Credits : Dennis Tang

Gamification, ludification…ou juste « Rendre ça l’fun » si vous préférez!

Mon père me disait souvent : « Tant qu’à faire quelque chose, fais-le bien ». ou « Quand ça ne te tente pas de faire une tâche, trouve une façon d’aimer ça, de rendre ça l’fun » C’est un concept auquel j’ai donné beaucoup d’importance dans ma vie… rendre ça l’fun! 🙂

C’est aussi pour moi la quatrième grande étape du processus dont je vous jase depuis le début de ce blogue. Dans mon expérience, ça a été une des clé du succès. C’est le petit plus qui a rendu l’expérience positive. et qui fera en sorte que le changement de mon mode de vie ne sera pas temporaire.

Encore une fois, cet aspect est propre à chacun d’entre-nous. Ce qui rendra l’expérience ludique pour moi, ne le sera peut-être pas pour un autre.

Prenez la marche, par exemple. Ce n’est pas l’activité la plus enlevante… Disons que la petite étincelle du «J’ai hâte d’aller marcher », est plus difficile à obtenir que celle du « j’ai hâte de jouer de la musique avec les gars! ».  😉 .

Objectif : Rendre la marche « cool »!

Je terminais mon dernier billet en promettant de partager mes p’tit trucs pour rendre la marche l’fun. Y’a rien de vraiment sorcier…

1-Je ne vais pas marcher, je vais réfléchir.

Tous les jours, je fais face à des situations, ou je dois poser des actions pour lesquelles j’ai un peu de réflexion à faire. J’ai pris l’habitude de garder ces besoins de réflexion pour ma marche quotidienne. Donc, j’avais toujours, pour ma marche  :

  • un défi à relever ou un problème à résoudre;
  • une tâche qui demande la réflexion;
  • un projet en conception;
  • une chansons à écrire.

Avec cette technique, dès que je rencontrais un problème, ou que je devais réfléchir à quelque chose, je me gardais ça pour la marche. Et ça fonctionne!

Un avantage à la technique, c’est que ça aide pour la gestion du stress. Quand une situation te tracasse, ça peut prendre beaucoup trop d’énergie si tu n’arrives pas à lâcher prise, si tu ne prend pas un peu de recul. Pourquoi alors ne pas se garder ça pour la marche? On met donc ça de côté temporairement, sachant qu’on va le régler plus tard. Il s’agit seulement  de le programmer à l’agenda. Vous me voyez venir? J’appelle ça rendre l’utile à l’agréable. Les avantages?

  • Ça permet de lâcher prise sur le moment, et prendre du recul en me laissant plus de concentration pour le reste durant ma journée.
  • Ça donne un coup de pouce à la motivation par la bande. Si vous devez réfléchir à une tâche avant de l’accomplir, vous aurez besoin de votre marche…

En réalité, quand je vais marcher, c’est un peu un moment pour moi dans ma tête. Pas mal plus cool qu’une simple marche, non?

2-Rendre sa marche confortable

Comme j’y passais tout près d’une heure par jour, j’ai trouvé important d’investir quelques sous dans l’achat de vêtements confortables, et d’une bonne paire de souliers de marche/running shoes.

Pour les vêtements c’est très personnel, bien entendu. Il faut seulement penser à être visible, si on marche le soir ou très tôt le matin, et à ne pas trop avoir trop chaud ou trop froid.

Pour les chaussures, c’est un peu plus important. Même en marchant, un mauvais mouvement répété, ou une mauvaise posture quotidiennement, peut entraîner des blessures ou des malaises au niveau du dos. Il ne faut oublier que c’est ce dernier qui encaisse tous les coups!

J’ai pris un peu de temps pour comprendre les notions de mouvement, et surtout, comment mon pied est fait. Ça peut aider à faire le choix d’une bonne chaussure de marche ou de course à pied. Au besoin, échangez avec quelqu’un d’une boutique spécialisée pour des conseils plus précis.

3- Se donner du « beat »

Je ne sors jamais sans musique, que ce soit pour marcher ou pour courir :

  • Ça me permet de m’isoler, et de me perdre dans mon petit monde pour favoriser la réflexion.
  • Ça marque la cadence, et ça donne le rythme. Le moindrement que l’on se donne des objectifs de rythme, ça devient essentiel d’avoir une musique du même tempo.

Je me suis fait plusieurs listes de lectures qui étaient utilisées selon mes humeurs, ou ce que je voulais accomplir durant ma marche.

Des listes de chansons très rythmées, lorsque je voulais travailler ma respiration et le rythme («pace») de ma marche, mais aussi des listes de lectures plus « atmosphériques » pour la réflexion.

Juste faire la liste, et le rituel de choisir ce que je vais écouter pour une réflexion ou pour une autre, c’est vraiment l’fun. Le plaisir doit être toujours aussi présent lorsque tu la consommes cette liste, c’est le défi!

Pour tous mes amis musiciens en devenir, marcher sur le même « beat » que ce que vous écoutez peut vraiment aider à travailler, et intérioriser ses sections rythmiques.

Je vous promets un billet juste sur mes listes de lectures, mais, d’ici là, ce que tiens à souligner, c’est que c’est un élément qui rend ma marche très agréable.

4- Un parcours qui vous plait

L’endroit où aller marcher devient aussi un facteur qui a une grande influence pour rendre la marche agréable. Pour ma part, j’avais différents trajets :

  • De jour, de soir selon le lever ou le coucher du soleil.
  • De différentes distances : 4, 5, 6 et 7 kilomètres. Elles partaient toutes de ma porte pour revenir à ma porte.;-)
  • Des trajets plus tranquilles, dans la nature, ou piste cyclable, et d’autres plus en zone urbaine.
  • Pour faire des commissions en même temps que de prendre sa marche; ça peut aussi permettre de joindre l’utile à l’agréable

Bref, encore une fois, la variété des trajets me forçait à faire des choix…

Au final

Ce sont des petites choses, mais je pense qu’elles m’ont aidé, et m’aident encore aujourd’hui, à ce que ce ne soit jamais une tâche de prendre soin de moi, mais bien une opportunité! 😉

En me forçant à faire des choix de réflexion, de parcours et de musique, chaque marche devient presqu’une expérience unique. Le rituel de préparation prend alors toute son importance, et rend ça l’fun! Il fait partie de la ludification.

La forme a un peu changé pour moi aujourd’hui parce que j’ai remplacé la marche par la course 4 fois par semaine, mais c’est avec le même esprit, et les mêmes trucs, que je continue. J’ai aussi mis tous les efforts pour faire de cette situation quelque chose de l’fun, et pas juste « une activité pour me tenir en forme », ou en d’autres mots, une corvée.

Aujourd’hui, j’ai de la difficulté à imaginer une journée sans course ou sans marche. Quand je prend un jour de repos…j’ai l’impression qu’il me manque quelque chose. 🙂

Prochain billet, on parle un peu d’alimentation, l’autre aspect d’un mode de vie santé en 2015.

Image : Dennis TangLicence

Publié par Philippe Ouellette

Je suis Geek et fier de l'être. J'ai 15 ans d'expérience dans les technologies de l'information. Travaillant sur plusieurs plateformes, je suis expert utilisateur des solutions Microsoft dont SharePoint et Office365. Souvent premier à essayer de nouveau produits ou concepts, je fais partie des novateurs et j'aime à cultiver la créativité et l'innovation au quotidien. Je suis aussi un grand disciple d'un mode de vie santé. Je pratique activement le canicross, la course à pied, le vélo, le badminton et la randonnée pédestre.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s