Enfin! J’ai réussi à régler mes problèmes technologiques de blogue! C’est fou comme elle nous tient cette foutue technologie! 😉 Mais en même temps, c’est aussi un peu le sujet de mon billet; après tout,  je suis un geek assumé! ;-). Donc cette fois-ci, un thème un peu plus « abstrait », c’est vrai, il s’agit d’un truc qui vient du boulot, mais que j’utilise beaucoup dans ma vie personnelle pour travailler ma motivation, et surtout, pour rendre mon mode de vie santé l’fun.

Cette année, la saison printanière tarde à arriver, et la température ne nous offre rien de bien stimulant. Le moral n’est pas bien haut, et l’on sent qu’il y a un peu de déprime dans l’air. Ce n’est rien pour favoriser l’activité physique, et comme manger offre une réponse de type « plaisir » à notre cerveau, garder le cap peut temporairement représenter tout un défi. 😉

Crédits : Daily Motivation

Crédits : Daily Motivation

La motivation, on le sait, n’est pas quelque chose d’acquis; ça se cultive au quotidien. Selon sa personnalité, son style de vie, et ses préférences personnelles, on aura besoin de mettre une quantité « x » de motivation pour arriver à rester actif, et garder un menu santé. Le concept de « rendre ça l’fun », j’en ai déjà parlé, est devenu mon meilleur allié pour faciliter l’expérience. Poussons un peu plus loin.

Mon ancien grand patron disait souvent que pour faciliter la réalisation d’une tâche, ou d’une activité, le secret c’est de rendre ça l’fun. Il s’agit de profiter du fait que l’être humain est  ludique pour rendre « le fun » ce qui est plus difficile. Il concluait toujours cette affirmation en disant : « C’est l’fun quand c’est facile! », et selon moi, il a pleinement raison.

Donner du ++ à l’expérience de l’utilisateur 

Ainsi une façon pour moi de stimuler ma motivation, est de rendre l’expérience amusante. Si on ne peut pas passer à côté du fait que l’on doit rester actif, on peut, par contre, influencer l’expérience elle-même pour la rendre la plus agréable possible, ou du moins, le plus en lien avec mon mode de vie. Je tiens à le mentionner : ce n’est pas toujours facile! 😉

Je travaille dans le monde des technologies de l’information. Dans notre réalité, il y a une dimension qui a pris beaucoup d’importance avec le temps, et  c’est le concept de « l’expérience utilisateur ». Ce concept se résume à tout mettre en œuvre pour rendre plus intuitive, et naturelle, la relation entre la solution technologique et l’utilisateur. Bref, il faut rendre ça simple, facile et agréable. Comment faire?

Raconte moi une histoire…disait l’informaticien!

Les concepteurs de solutions technologiques utilisent souvent la « méthode Agile », et la technique des « user’s stories », ou si vous préférez, des « récit utilisateurs ». Le principe général de cette notion est d’énoncer, sous forme d’une histoire, le résultat final idéal recherché par l’utilisateur. Je résume ici de façon simpliste, mais la méthode est rigoureuse. Elle a fait ses preuves, et bien entendu…elle n’a rien avoir avec un certain Gilles! LOL. Je l’ai affectueusement baptisé ainsi parce que les premières fois où j’en ai entendu parler, je croyais vraiment qu’ils faisaient référence à un gars de l’équipe qui s’appelait Gilles.

Son efficacité réside, selon moi, dans trois principes. Ainsi on doit  :

• Se détacher de l’aspect technique, et regarder les choses en tant qu’utilisateur/client, et non en tant qu’expert. La solution doit être intéressante pour l’utilisateur et non pour le développeur!
• Baser le succès de l’intervention sur l’expérience finale vécue par l’utilisateur plutôt que sur l’accomplissement d’une action bien précise.  Cela devient en même temps la mesure d’atteinte de l’objectif que l’on s’est donné.
• Ouvrir la porte à une multitude de façons de faire, car on ne définit pas une liste de choses à faire, mais on décrit une expérience à mettre en place ou à reproduire.

Pour vous faire sourire un peu…

Durant l’ère Windows 8, plusieurs ont un peu critiqué l’expérience Windows; avec raison selon moi, car Microsoft venait d’influencer considérablement l’expérience utilisateur. Comment? En changeant ce qui se passe en cliquant sur le menu « Démarrer ». Du jour au lendemain, ce bouton, qui est la première étape d’à peu près tout ce que l’on faisait, venait de changer. 😦

Dans Windows 8, tout était accessible, et on était en mesure de faire toutes les mêmes tâches, mais pas la même façon. Positif? Pas vraiment, si on se fie à une grande majorité d’utilisateurs. Dans la dernière version (Windows 10), on le sait maintenant, le bouton « Démarrer » est revenu. Un peu différent, mais il est là!

Je suis pas mal certain que le récit d’utilisateur, à l’origine des changements dans Windows 10, ne contenait pas forcément la mention du bouton « Démarrer » à proprement dit, mais bien d’améliorer l’expérience utilisateur. Le retour du bouton en question a toutefois été une des « réponses » pour améliorer l’expérience.

Loin de moi l’idée de tous vous convertir à la technologie! Lol. Ce qui est important pour moi, est de faire ressortir que de travailler sur l’expérience générale, à la rendre le plus simple et la plus facile possible, s’avère une façon de développer et d’entretenir l’intérêt. Et surtout, cela donne envie de recommencer!

Comment rendre mon entraînement et mon alimentation le plus l’fun possible?

Dans la vie de tous les jours, la technique du récit de l’utilisateur m’est très pratique, car je m’en suis beaucoup servie pour développer ma passion pour ma santé en me permettant de bien gérer mon temps. 🙂

Pour certains, ce que je vais raconter ici pourra sembler « niaiseux » Sachez, avant tout, que me mettre des crampons et courir à -25 C, ça ne me pose aucun problème, mais perdre 20 minutes pour me préparer pour être confortable pour courir, ça oui! ;-), Chacun ses petites lubies! À cause de cela, il fut un temps, au début de l’hiver, où côté motivation, j’ai failli flancher.

Pour moi, le plus important dans la vie c’est le temps. C’est une denrée en quantité limitée, je suis un hyperactif, et je veux tout faire. Bref, ce que je fais de mon temps n’est pas quelque chose que je prends à la légère.

Dans ce contexte en début d’hiver, revenir du bureau, sortir du complet, me changer, et être fin prêt à débuter ma course, me prenait jusqu’à 25 minutes. Côté perte de temps, pas mal champion! Ce n’était plus l’fun pour moi…

Donc pas le choix : soit j’améliorais ma performance pour me préparer (LOL), soit je trouvais un autre sport. Je n’ai pas 20 minutes par jour à perdre comme ça juste pour me préparer. La solution? Utiliser le récit d’utilisateur! Vite, on se ferme les yeux, et on visualise le résultat final pour en faire un récit, une histoire qui va décrire l’expérience générale IDÉALE pour moi.

Dans ce cas-ci, mon récit s’est construit de façon bien simple :

En mettant les pieds dans la maison de retour du bureau, je suis en mesure de quitter pour ma course dans les 10 minutes suivant mon arrivée.

Là, ce qui devient l’fun, c’est de tout mettre en œuvre pour améliorer mon expérience. 🙂

J’ai donc commencé par trouver pourquoi ça me prenait pas loin de 30 minutes à me préparer. Et ce ne fut pas très compliqué à déterminer :

  • Les « running shoes » se trouvent à un endroit;
  • Mon gilet de mérinos est sur le sèche-linge ailleurs;
  • Mes collants sont dans le tiroir de la commode de la chambre;
  • Mes vêtements en couches intermédiaires sont dans le garde-robe ;
  • Mon iPod est dans mon bureau à l’autre bout de l’appartement;
  • Ma tuque est dans mon manteau d’hiver;
  • Mon manteau de course est dans le hall d’entrée etc.
  • Et comme en plus je suis un peu obsessif/compulsif quand vient le temps de quitter la maison, il faut que je vérifie 3 fois si j’ai tout avant de partir; cela ajoute donc encore plus de temps  à ma préparation.

De quelle façon j’ai répondu à ça? J’ai négocié « serré » avec ma blonde pour obtenir le garde robe « walk-in » de la chambre. Je l’ai équipé avec du rangement, et j’y ai rangé tout ce qui a trait aux vêtements et accessoires pour le sport.

WP_20160508_17_59_44_Pro

Maintenant, quand j’y entre, j’en ressors prêt! Tout est rassemblé au même endroit : il y a une petite chaise, un miroir, et tout ce dont j’ai besoin. Ça fait toujours sourire quand j’en parle, mais dites-vous que j’économise maintenant pas loin de 20 minutes par rapport à avant, et ce, à tous les jours. Et gagner 2 heures de plus par semaine, ce n’est pas rien pour moi! 😉 Ça me garde motivé, et c’est le plus important.

L’image que j’avais en tête pour supporter mon récit d’utilisateur, c’est celle de Batman (celui des années ’60), quand Bruce Wayne descendait dans la Batcave via la Batpole. Quand il arrivait en bas de la BatPole, il était Batman, souvenez-vous! Lol

Autres exemples

En revenant de la course, c’est important de prendre un 15 minutes pour m’étirer. J’en profite aussi pour faire des redressements assis, des push ups,  des exercices pour le haut du corps, et des exercices biomécaniques pour réparer les mauvaises habitudes liées au moment où j’étais en surpoids.

En début d’hiver, quand je revenais de la course,  je rentrais, j’enlevais une couche dans le hall d’entrée et dans la chambre. Par la suite, j’allais faire mes exercices dans mon bureau. Je commençais par tout tasser, et je m’installais directement sur le plancher de bois franc ( je ne suis pas trop fan du tapis de yoga…). Bien entendu, je devais faire attention pour ne pas accrocher un de mes instruments de musique, ou un écran d’ordinateur…

Pour certains de mes exercices biomécaniques (sujet d’un projet billet), j’ai besoin d’avoir une bonne posture. Comme je ne pouvais pas me voir, voir comment je fais l’exercice, je préférais souvent ne pas le pratiquer pour ne pas prendre le risque de faire plus de mal que de bien. Pas question de mettre un miroir dans le bureau!

Comment m’en sortir? La suite et d’autres récits utilisateurs dans le prochain billet.

 

Image : Crédits : Daily Motivation | licence

Publié par Philippe Ouellette

Je suis Geek et fier de l'être. J'ai 15 ans d'expérience dans les technologies de l'information. Travaillant sur plusieurs plateformes, je suis expert utilisateur des solutions Microsoft dont SharePoint et Office365. Souvent premier à essayer de nouveau produits ou concepts, je fais partie des novateurs et j'aime à cultiver la créativité et l'innovation au quotidien. Je suis aussi un grand disciple d'un mode de vie santé. Je pratique activement le canicross, la course à pied, le vélo, le badminton et la randonnée pédestre.

3 commentaires

  1. Toujours aussi intéressant et pertinant!

    J'aime

    Réponse

    1. Merci Marie. J’ai longtemps hésité avant de le publier car c’est un peu plus abstrait mais finalement beaucoup de gens ont aimé. Je prépare le billet 2 sur le même volet!. 🙂

      J'aime

      Réponse

  2. […] que je terminais le billet avec un petit défi qui était de me donner une belle expérience durant mes étirements, et ma […]

    J'aime

    Réponse

Répondre à Marie Bégin Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s