Bon, on prend un « grand respire », et on saute. Je ne le cache pas, je me suis un peu éloigné durant la dernière année. Je m’étais promis de sortir de ma coquille avant la fin de l’année. Et bien voilà ;-). J’ai décidé de parler d’une autre aspect de mon quotidien, résultat d’une démarche commencée il y a plus d’un an.  Je ne peux pas encore affirmer que j’en profite vraiment, mais je peux aujourd’hui dire qu’après pas loin d’un demi-siècle d’inconfort, j’ai finalement découvert le pot aux roses. Mais, entre vous et moi, il y en a sûrement qui avaient découvert ça bien avant moi… 😉

On a enfin trouvé!

Après toute une démarche en bonne et due forme, un exercice de diagnostic de coutume, de multiples consultations, et confirmation par différents professionnels : 

·         « Je suis » TDAH (trouble de déficit de l’attention avec hyperactivité

ET

·         je suis Asperger ou TSA (Trouble du spectre de l’autisme).

C’est-ce que l’on appelle un diagnostic mixte. J’en reparlerai plus en détails dans un autre billet, mais il est fréquent d’avoir plusieurs conditions associées ensembles par des symptômes communs comme les miens.

Surpris ? Oui et non

Soyons réaliste, le TDAH je m’en doutais bien. Le H… cette fameuse hyperactivité! N’importe qui dans ma famille pourrait vous dire que quand j’étais jeune, je bougeais beaucoup… disons. ;-)Tsé, quand ton surnom au primaire c’est « le printemps se réveille », ça en dit beaucoup. Avec le temps, ça s’est transformé en un rythme de vie très actif. D’une hyperactivité physique, on est passé à une qui est plus intérieure et intellectuelle, où le cerveau n’arrête juste pas. Toujours embarqué dans plein d’activités ou projets, combien m’ont traité de « machine » ? Je ne les compte plus. lol

Avant le diagnostic, je savais intérieurement que j’étais TDAH, mais là où je « n’allumais pas », c’est que ça n’expliquait pas complètement l’ensemble des symptômes, et surtout, ça n’expliquait pas les manifestations les plus difficiles à vivre selon moi. 😉 J’avais beau chercher, consulter, lire, relire, rien n’expliquait les côtés, disons « moins l’fun », qui me causent tant de troubles : entre autres, cette grande difficulté que j’ai à socialiser.

C’est là où le deuxième volet du diagnostic est venu expliquer toute l’affaire : Trouble du spectre de l’autisme. Le quoi ? Ah, c’est le Syndrome d’Asperger… Et la lumière fût ! Mais, en même temps que la lumière s’est allumée, j’ai reçu un coup de masse en plein visage; je ne m’y attendais pas du tout et j’avais une perception erronée de l’Asperger.

Maintenant que je sais c’est quoi, tout est rattaché, ça se tient, et c’est tellement logique! 😉 Je suis autiste, hautement fonctionnel par contre, mais effectivement dans « le spectre de l’autisme ». Mon cerveau est « connecté » de manière différente; je fais partie de ce que l’on appelle la « neurodiversité », ou un « neurodivergeant » si on veut,  comparativement à une personne dite « normale » qu’on nomme « neurotypique ». Fans de la langue française, cela ne figure pas encore dans tous les dictionnaires… 😉

Pourquoi j’ai décidé d’en parler ?

En passant, juste comme ça 😉 , les intentions sont très importantes pour nous les Aspergers. Donc, avant d’aller plus loin, et partager là-dessus, je veux prendre quelques lignes pour expliquer pourquoi j’en parle. 😉

1. Informer

Le principal objectif c’est de partager, informer, et de vulgariser à propos du TDAH et le TSA (l’Asperger), l’autisme et tout le concept de neurodiversité (cerveaux différents) versus la neurotypie (le cerveau typique ou « normal »).  😉 Aussi, je vais tenter d’expliquer c’est quoi, de parler des impacts et des défis, et surtout, de moyens pour y faire face : « les stratégies d’adaptation ».  

Ne nous le cachons pas, dans notre société d’information/désinformation (;-)) il y a toutes sortes de perceptions liées à la neurodiversité, et aux maladies mentales. On vit dans un monde où l’on préconise le cerveau neurotypique, et où le « système » est pensé pour les neurotypiques. C’est normal et naturel en tant que société de faire ces choix, mais pour nous qui avons un cerveau qui fonctionne un peu différemment, cela représente des défis, et des difficultés de transiger avec ces « normalités » dans le quotidien.

Si l’on fait le moindrement un peu de lecture sur le trouble de l’asperger, la personne qui en est atteinte est considérée comme un handicapé invisible. « Invisible », parce l’individu asperger met en place des stratégies d’adaptation qui lui permettent de transiger avec les autres. Il donne une impression de « normalité » grâce à ses comportements adaptatifs. Comme je crois qu’il est important d’en parler, j’ai aussi l’intention d’essayer d’enlever un peu d’invisibilité autour de cette condition, car je crois que c’est parce qu’il est invisible qu’il est mal connu. 

2.      Aider

Lorsque j’ai publié ma première série de billets sur ma transformation santé, je sais que cela a aidé plusieurs personnes. Je sais aussi que cela a permis une certaine compréhension du diabète et de ses ramifications. J’étais content de voir que mes « p’tits trucs », comme je les appelle, peuvent servir à d’autres qu’à moi. Plusieurs m’ont aussi partagé leur démarche et leurs victoires sur le diabète comme la mienne. 🙂

J’espère, en parlant de mes stratégies d’adaptation, et en partageant certains aspects de mon mode de vie, pouvoir aider d’autres personnes dans le même genre de situation que moi. Comme chaque autiste est différent, mes stratégies ne sont probablement bonnes que pour moi, mais si ça peut donner des idées à d’autres personnes partageant certains symptômes, j’en serais ravi.

Je ne suis pas le premier à partager là-dessus. J’ai lu, relu, et consulté plein de contenu en ligne qui m’a aidé à comprendre. À mon tour, je veux amener ma petite contribution. Tsé, si mon « hyper focus » peut rendre service à d’autres, je suis toujours partant!

Jusqu’à maintenant… 

…le fait d’en parler m’a plus apporté de bien que de mal. Quelque part, si le moindrement vous êtes proche de moi, vous savez que j’ai toujours un peu assumé cette « différence ». Maintenant que j’ai été chercher la « connaissance » manquante , que j’ai la clé pour comprendre tout ce qui se passe, je suis en train d’analyser afin de modifier mes stratégies d’adaptation. J’apprends tranquillement à aborder le sujet avec les autres, et dans bien des cas, je trouve ça aidant. Je dois aussi malheureusement confirmer que ce n’est pas encore une majorité de personnes qui sont ouvertes et/ou tolérantes face à la neurodiversité. Et si ma série de billets pouvait avoir une influence positive? 

Pour beaucoup de personnes, qui sont passés par ce que je viens de vivre, le diagnostic a été une libération. Pour moi…

Prochain billet : Le diagnostic… vers la compréhension.

 

Publié par Philippe Ouellette

Je suis Geek et fier de l'être. J'ai 15 ans d'expérience dans les technologies de l'information. Travaillant sur plusieurs plateformes, je suis expert utilisateur des solutions Microsoft dont SharePoint et Office365. Souvent premier à essayer de nouveau produits ou concepts, je fais partie des novateurs et j'aime à cultiver la créativité et l'innovation au quotidien. Je suis aussi un grand disciple d'un mode de vie santé. Je pratique activement le canicross, la course à pied, le vélo, le badminton et la randonnée pédestre.

15 commentaires

  1. bien contente d avoir lu ton texte…… je me reconnais dans certain aspect …… mais super contente de faire partie de ta gang d amis !!!!!! XXXX

    Aimé par 1 personne

    Réponse

    1. Salut Chère Francine. Je suis aussi tellement content que tu fasse partie de ma gang! Merci pour ce beau privilège! xxx

      J'aime

      Réponse

  2. Beau texte Philippe! Bravo pour ta capacité de bien exprimer ce que plusieurs ne peuvent pas ou n’ont pas le courage de faire.
    Bien hâte de lire ton prochain billet…

    Aimé par 1 personne

    Réponse

    1. Merci Carole, Ton commentaire est très apprécié. Il faut en parler. Avec tout ce que tu fais toi aussi pour Anthony, tu t’y connais bien plus que moi côté courage! 🙂

      J'aime

      Réponse

  3. Merci Phil, je suis fier de toi. continu tu m’aide beaucoup à comprendre. Merci de te raconter de cette façon petit génie. Je suis heureux de faire partie de tes amis et j’espère L’être encore longtemps. Je me reconnais en toi. Ne lâche pas. Tu est le meilleur.

    J'aime

    Réponse

    1. Wow. Merci Joris! Votre commentaire vient me beaucoup me chercher. Merci d’être dans ma vie et de m’accepter tel que je suis depuis le début 🙂

      J'aime

      Réponse

  4. Aahhh Philippe! C’est vrai que tout s’explique un moment donné dans la vie mais tu sais quoi ? Tu as l’intelligence emotionnelle de toujours aller plus loin dans tout ce que tu fais alors je suis convaincue que toutes tes démarches seront couronnées de succès! Bravo pour ton courage!

    Aimé par 1 personne

    Réponse

    1. Merci pour ton support Ève, c’est très gentil de ta part. 🙂

      J'aime

      Réponse

  5. Bonne nuit (ou bonjour), c’est WordPress (ses ‘algorithmes’) qui m’a mené jusqu’ici. Je ne vous connaît pas, je peux dire. Je suis moi-même autiste, mais pas Asperger, parce que j’ai été diagnostiqué selon le DSM-5 et le syndrome d’Asperger s’est envolé de cette version de la ‘bible’ des psychiatres. Bonne prochaine nouvelle année dans vingt-trois heures et cinquante-six minutes! 🙂

    Aimé par 1 personne

    Réponse

  6. Oui Philippe ton billet aide! M’aide. Quelle libération de mettre un mot, un concept, un diag sur… ce que tu vivais. Soulagement et nouveau défi – je constate à nouveau que tu ne fais rien a moitié et c’est une des choses que j’apprécie le plus de toi. Chapeau!

    Aimé par 1 personne

    Réponse

    1. Merci Carla. C’est très gentil. Ne pas faire les choses à moitié c’est un cadeau de l’Asperger multiplié par le TDAH. 🙂

      J'aime

      Réponse

  7. Excellent Billet! vive la différence!

    Aimé par 1 personne

    Réponse

    1. Merci Marie! C’est gentil 🙂

      J'aime

      Réponse

  8. Je suis hyper fière de toi, Phil!! 😊

    Aimé par 1 personne

    Réponse

    1. Merci Marjo. C’est gentil! 🙂

      J'aime

      Réponse

Répondre à Philippe Ouellette Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s